Aventures équines en Aotearoa

Welcome on the blog! Here you'll find all the most juicy info about this adventure! Good reading to you, I'm glad to have you here.


Bienvenue sur le blog du voyage ! Ici vous trouverez les dernières infos croustillantes sur ces aventures ! Bonne lecture.

 

Maxence

sam.

01

nov.

2014

Harvey and Lucy

Je vous presente Harvey (11 ans) et Lucy (9 ans), tous deux anciens chevaux de courses et standradbreds.
Ils vont m'accompagnier sur quelque 1200 kilometres de Bluff a Nelson !
Ils ont tous les deux un sacre caractere : au debut Harvey parfois tournait en rond autour de moi sans vouloir se laisser approcher un moins d'un metre, mais sans courir a l'autre bout du paddock non plus, donc vraiment en mode "vas-y, essaye de m'attraper que je me marre" alors que 
Lucy vient generalement me voir directement quand j'arrive, mais tous les deux s'attache rapidement a moi comme moi a eux.
Ils sont inseparables (donc seront tres heureux que tous les deux pendant le voyage), sont tres intelligents (capables de gerer plein de trucs sans stress, MAIS aussi capables de pleins de gentils tours pour se moquer de moi...!)
Ils sont adorables et ont un grand coeur tous les deux, malgre leurs faceties, et ne mettraient jamais en danger la personne ou le materiel qu'ils ont a leur charge, ils n'ont peur de rien, mais sans etre temeraires, sont patients avec moi quand je suis lente a passer une porte (ben oui avec deux chevaux, c'est pas pratique ! ;) ) et sont tres calmes quand on s'occupe d'eux (pas d'attache necessaire, je peux les brosser, faire leurs pieds et meme les seller en plein milieu du paddock, ils ne bougent pas d'un poil!) et semblent apprecier ma presence, donc je pense qu'on va former une bonne equipe ! :)

 
Le transport vers Invercargill (point de depart) est organise pour dans quelques semaines, les selles sont commandees, ainsi que les Hoofboots.
A Invercargill, je serai accueillie par Verity, une amie d'Emma la propreitaire des chevaux, pour deux ou trois jours le temps que les chevaux se remettent du voyage, puis elle me deposera a Bluff (pointe Sud) un matin avec le van, et ce sera le debut de l'aventure ! Il me tarde ! 

A bientot pour le grand depart !
*Maxence*
Lucy (back) and Harvey (front)
Lucy (back) and Harvey (front)
Petite pause dejeuner au bord de la riviere
Petite pause dejeuner au bord de la riviere
0 commentaires

jeu.

23

oct.

2014

Dunedin

Quelques photos de Dunedin pour vous faire patienter, bientot un long post sur l'avancee du projet !

Some pictures to make you wait until a long post about the project!

 

*Maxence*

 

(Click pictures to enlarge)

0 commentaires

lun.

06

oct.

2014

Christchurch

Bien arrivee en Nouvelle-Zelande, et a passe les premieres 24h a Christchurch, avant de prendre le bus pour Dunedin !

 

Well arrived in New Zealand, and has spent the first 24h in Christchurch before taking the bus to Dunedin on the 21st of September.

 

Voici quelques photos de la ville :

Here are some pictures of the city:

(click to enlarge / cliquer pour agrandir)

A bientot ! :)

See you soon! 

*Maxence*

0 commentaires

mer.

06

août

2014

Getting in the saddl...hum, in the boots:

Cliquez pour agrandir - Click to enlarge
Pointe du Grand Mont - Saint-Gildas-de-Rhuys

I was advised to do some physical preparation for the horse journey, especially a week of hiking to get back in shape before landing in Christchurch. Getting used to my equipment was part of the plan: getting quick and efficient at unfolding/folding the tent; packing the bag automatically every morning; sorting out what is essential and what is not, and all sorts of knowledge that comes often too late when your horses are already taking away the most of your patience.

 

And also, it hit me that during the horse journey, I will often be alone.
Like, not only "lost in the crowd - the prey of lonely men" alone but also "totally - no one to be seen for miles" alone.

 

So I took my best optimism with me, and went on a lonely 6-day long hike in Bretagne last week to prepare both mentally and physically.


How was it?
Hard.

Like hell hard, blisters-all-over-my-feet hard due to the warmth and humidity of the weather.
And very, very lonely at night when you feel like any rabbit or bird visiting your tent, or branch falling over, is a much more dangerous two-leg creature. The worst I encountered were a bunch of drunk teenagers making fun of my tent around midnight, but luckily the rain had them run away for shelter before any harm was done.

 

But at the same time it was heaven.

The blisters, quickly forgotten, and the sounds of the night, soon securing my best dreams.

I did sort out what equipment is essential (Books!! An e-reader will definitely be a must-have for me. And I need to get myself a ligther camera, mine is way too heavy and unpractical for this kind of journey) and what is not (4 T-shirts was way too much, some laudry in the middle of the week made 3 way enough. Not sure 4 pairs of socks are so essential either).

 

Here are some pictures of the week to make you jealous:

Il m'a été conseillé de me préparer physiquement avant de décoller pour Christchurch. Faisait également partie du plan : m'habituer à mon équipement, déplier/plier la tente rapidement, organiser mon sac, faire le tri entre l'essentiel et le superflu de l'équipement, bref, tout un tas de connaissances précieuses qu'il vaut mieux acquérir avant de partir à l'aventure avec deux chevaux qui accapareront une bonne partie de mon attention.

Il m'est apparu également clair qu'il fallait que je me prépare à la solitude, tant celle de se retrouver seule en pays inconnu, à la merci des mauvaises personnes, mais également parfois littéralement seule à des kilomètres à la ronde.

 

J'ai donc pris mon courage à deux mains et le taureau par les cornes pour une petite semaine de randonnée en solitaire autour de la Presqu'île de Rhuys (Morbihan). 

 

Mais alors, comment c'était, me demanderez-vous ?

 

Dur.
Chaud. Humide. Des ampoules plein les pieds.

Et très dur la nuit quand la moindre chouette ou lapin approchant la tente, la moindre branche remuée par le vent, font craindre de bien plus grosses et méchantes bêtes à deux pattes. Le pire qu'il m'est arrivé était finalement un groupe d'ados bourrés qui tournaient autour de ma tente le premier soir vers minuit. L'orage s'est empressé de les faire chercher refuge loin de la plage, à mon grand soulagement !

 

Et en même temps, c'était absolument génial.

Les ampoules, vite oubliées, et les petits bruits de la nuit, me berçant sous les étoiles.

 

Et j'ai pu faire le tri dans l'équipement : mon appareil photo est vraiment trop gros et lourd, et donc vraiment pas pratique, les jumelles étaient un atoût certain du bagage, et il me faut des livres, plein de livres, et je me suis définitivement décidée à prendre un e-reader pour le voyage. À l'inverse, 4 T-shirts c'était vraiment trop, une petite lessive en milieu de semaine et 3 suffisent largement, et idem pour les paires de chaussettes !

 

Voici quelques photos pour vous mettre l'eau à la bouche :

In total the hike was 100 kms long over 6 days, including 2.5 kms of boat in Saint-Armel and Bararac'h:

(You can zoom in and click on the red/blue/green lines to get some more info)

Au total, 100 kms tous ronds sur 6 jours, dont 2.5 kms en bateau : Le Petit Passeur à Saint Armel, et le Passeur de Bararac'h à Vannes :

(Vous pouvez zoomer et cliquer sur les lignes rounge/vert/bleu pour avoir des détails)

See you soon with some NZ-related news!

 

À bientôt pour des nouvelles en relation avec mes premières semaines en NZ !

 

* Maxence *

0 commentaires

lun.

30

juin

2014

Pack-saddle training with Émile BRAGER - part 2

Ashley avec son chargement en noeud de panier - Ashley the mule with the basket knot
Ashley avec son chargement en noeud de panier - Ashley the mule with the basket knot

(Avez-vous déjà lu la Partie n° 1 ?)

 

Les jours suivants nous avons étudié comment charger le bât avec des formes diverses, grâce aux noeuds de barril (charge longue), de panier (charge haute) etc.
Nous avons également effectué un sérieux entrainement avec le noeud d'as de carreau à un seul homme, essentiel pour fixer les différentes charges sur le dos, remplacé parfois par le noeud de l'indien en fonction de la forme de la charge.

 

Vérification de l'harnachement - Checking the saddle straps
Vérification de l'harnachement - Checking the saddle straps

(Have you read part n°1 ?)


The following days, we worked on fixing strangely shaped packs over the different saddles, using different knots, including the Diamond Hitch, essential for this job!

 

Nous avons également vu les entraves, et l'attache à la corde :

 

We also discussed the constraints:

On the final day, we went on a picnic :


Le dernier jour, nous sommes partis en pique-nique sur le plateau de ardéchois :

Ashley à la pause pique-nique - on notera le Vet-Bed et le matelas en mousse de camping
Ashley à la pause pique-nique - on notera le Vet-Bed et le matelas en mousse de camping
Bolero avec caisses et noaud de l'as de carreau
Bolero avec caisses et noaud de l'as de carreau

En bonus final : une toute jeune mule, née pendant notre séjour ! :)

And as a final bonus, a very young mule born during our stay! :

 

See you soon, 

Maxence

0 commentaires